Le campaniste Lussault au chevet d’Henriette, la cloche de Saint-Pierre
.

Le campaniste Lussault au chevet d’Henriette, la cloche de Saint-Pierre

Le campaniste Lussault est à l’œuvre à l’église Saint Pierre des Sables-d’Olonne, au chevet d’Henriette qui part se faire une cure de jouvence en Allemagne et reviendra pour les fêtes de pâques. C’est 1,4 tonnes de bronze.

Muette depuis plusieurs mois, la cloche de l’église Saint-Pierre, rue des Deux-Phares aux Sables-d’Olonne, a été déposée ce jeudi après-midi et sera réparée en Allemagne. Une souscription a été lancée pour financer l’opération.

Pourquoi Henriette, la cloche de l’église Saint-Pierre, quartier des Présidents aux Sables-d’Olonne, était-elle muette depuis plusieurs mois ? « Un problème de cerveau », s’amuse le curé Vincent Lautram. C’est la partie supérieure, qui sert de fixation. En plus de ne pas sonner, la cloche risquait aussi de tomber. « Il y avait un aspect sécurité, confirme le prêtre. En cas de chute, cela peut être dangereux et faire des dégâts considérables. Nous avons donc décidé de la réparer entièrement et de manière durable. »

Ce jeudi après-midi, elle a été déposée pour être envoyée en Allemagne. Une opération compliquée et physique, réalisée par deux ouvriers à l’aide de chaînes.

Lire la suite: Le campaniste Lussault au chevet d’Henriette, la cloche de Saint-Pierre

Janvier 2017